Immobilier


Vente de biens immobiliers / Défiscalisation

Les pouvoirs publics soutiennent le marché immobilier en faisant bénéficier aux investisseurs d’avantages fiscaux importants sous certaines conditions d’investissement.
Que ce soit dans le cadre de la loi Pinel aujourd’hui (anciennement Duflot, Scellier .etc.), Girardin, Malraux ou Monuments Historiques, vous avez la possibilité d’utiliser une partie de vos impôts pour financer une acquisition immobilière.
Une autre partie est financée par les locataires et une troisième par un effort d’épargne.
L’immobilier bénéficie de nombreux avantages en plus des réductions d’impôt dont on peut bénéficier.

Attention toutefois à ne pas acheter son bien trop cher. Il faut garder à l’esprit que l’avantage fiscal devrait être un plus et non le seul attrait à un tel investissement. Cet avantage fiscal est souvent grignoté par un prix de vente trop excessif de l’immobilier en défiscalisation.
A quel prix un bien « sur-vendu » pourra se revendre une fois la période fiscale échue ? La réponse se trouvera en partie dans le fait que ce bien immobilier ne présentera plus de « carotte fiscale » et sera en plus devenu un bien d’occasion…

 
Optimisation du mode de détention (SCI, achat de nue-propriété…)

Au delà du simple fait d’acquérir de l’immobilier, il peut être judicieux de le détenir selon certains modes vous procurant des avantages.
La Société Civile Immobilière (SCI) apporte une énorme souplesse sur bien des points par rapport à la détention en direct classique.
Que ce soit sur le plan de l’organisation de la succession, pour la contraction d’un crédit ou plus tard pour la cession du bien, détenir un bien immobilier à travers une SCI permet de bénéficier de nombre d’avantages. Elle est peu coûteuse et facile à mettre en place.

L’achat en nue-propriété à crédit avec un usufruit temporaire dont la durée est définie à l’avance permet d’investir à un moindre coût et de créer un déficit foncier pouvant s’imputer sur vos autres revenus locatifs.
Vous contractez un crédit pour acheter la nue-propriété d’un bien immobilier. L’usufruit temporaire est acheté par une institution le plus généralement.
Pendant toute la durée de l’usufruit, vous n’encaissez pas de loyers et vous déduisez les intérêts d’emprunt de vos autres revenus fonciers.
Au final, vous achetez moins cher car vous ne payez que le prix de la nue-propriété, vous ne générez pas de revenus fonciers supplémentaires, cela ne vous génère donc pas d’impôts en sus, vous en économisez même sur ceux existants en déduisant vos intérêts d’emprunt.
A la fin de l’usufruit temporaire, vous récupérez la pleine propriété du bien que vous pouvez vendre ou mettre en location afin de vous procurer des revenus supplémentaires.

 

Société Civiles de Placements Immobiliers (SCPI)

Aussi dénommée Pierre Papier, les SCPI sont des fonds qui investissent dans des parcs immobilier diversifiés pour le compte de leurs détenteurs de part.
Cela permet de bénéficier d’une mutualisation de la gestion et des risques.
Gérées par des professionnels, rigoureusement réglementées, les SCPI vous permettent d’acquérir une partie de tout un parc immobilier diversifié pour le montant que vous voulez. Il n’est en effet pas nécessaire d’investir des montants aussi importants que lors de l’acquisition d’un bien en direct.
Il existe différents types de SCPI qui peuvent investir dans des bureaux, commerces ou locaux professionnels, des habitations ou encore dans des habitations en défiscalisation.
Les SCPI ont délivré de très belles performances depuis une vingtaine d’années. Il y a eu avant cela une baisse soutenue dans les années 90, comme dans tout le marché immobilier.
Sur le très long terme, les SCPI ont également délivré de très belles performances.
Il est possible de détenir des SCPI en direct mais aussi dans un contrat d’assurance vie sous la forme d’Unités de Compte (U.C.)
Attention cependant, la SCPI est un investissement à envisager sur le long- terme, notamment en raison des frais d’acquisition qu’il va falloir amortir.