Défiscalisation


FIP ( Fonds d’Investissement de Proximité)
FCPI (Fonds Commun de Placement dans l’Innovation)

Les FIP et FCPI sont des fonds d’investissement donnant droit à des réductions d’impôts sur le revenu en proportion du montant investi. Lors de la liquidation du fonds, s’il y a des plus-values, celles-ci sont exonérées d’impôt sur le revenu (pas des prélèvements sociaux). La contrepartie est l’obligation de détention de ces fonds pour une durée de 5 ans au minimum. Les pouvoirs publics ont mis en place ces procédés pour dynamiser le développement de notre tissu industriel. Ces fonds doivent être investis dans des PME (Petite et Moyennes Entreprises) répondant à des critères de taille, de localisation et d’activité très précis. Il s’agit de placements à risque même si celui-ci est un peu limité car mutualisé par le fait que ces fonds investissent dans nombre d’entreprises différentes. Le choix des fonds est très important car les performances qui ont été délivrées ces dernières années sont très variables en fonction des fonds souscrits.

 
Défiscalisation Immobilière (Loi Pinel – Malraux – Monuments Historiques – LMP & LMNP – SCPI de déficit foncier)

Il existe tout un panel de type de défiscalisation immobilière qui évolue d’année en année en fonction des lois de finance. Il y a des économies d’impôt importantes à réaliser mais la cherté du marché de l’immobilier neuf absorbe dans bien des cas l’économie d’impôt réalisée. La sélection de votre investissement immobilier doit donc être rigoureuse. Les impôts financent en partie l’investissement certes. Cela dit, si cette partie financée par les impôts est du même niveau qu’un éventuel surcoût du bien immobilier vendu par les promoteurs, on est en droit de se demander quel avantage il reste à investir dans l’immobilier dans de telles conditions. Il faut donc faire très attention dans le choix de l’investissement que l’on envisage de réaliser car il faut toujours envisager la revente un jour. Dans quelle condition se fera-t-elle ? A quel prix sera l’immobilier « ancien » au moment de la revente ?